mercredi 15 février 2017

the 100 de Kass Morgan

Titre : Les 100

Auteur : Kass Morgan 

Edition : Robert Laffont

Résumé : 5e Jour.
Sous la menace d'un ennemi invisible, Wells s'efforce d'empêcher les 100 d'imploser, bien décidé à protéger les derniers humains sur Terre.
11e Jour.
À bord de la Colonie, Glass ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre : elle veut profiter de la moindre seconde avec Luke.
17e Jour.
Dans la forêt hostile, Bellamy ferait n'importe quoi pour secourir sa soeur Octavia, quitte à se sacrifier pour elle.
21e Jour.
Après une cruelle série de drames, Clarke se demande si les 100 sont enfin en sécurité ou s'ils ne sont que des morts en sursis.

Mon avis : J'avais commencer à regarder la série avant le livre, et je m'y suis un peu perdu car par rapport au livre, trop de chose sont changer, j'ai beaucoup aimer ce premier tome, on se demande si à nous aussi cela pourrait arriver. J'aime beaucoup ce genre d'histoire et je n'ai pas été déçu de le lire, j'ai mis du temps à le lire car j'étais en stage, donc j'ai perdu du temps dans mes lecture. 

Extrait : (Bellamy)

Octavia est la seule personne au monde qui le connaisse vraiment. Ça ne lui ferait ni chaud ni froid s'il devait ne plus jamais revoir qui que ce soit d'autre. 
Mais lorsqu'il observe Clarke à la dérobée, le nez plongé dans la corolle d'une fleur d'un rose fuchsia, le soleil se reflétant dans ses cheveux blonds, toutes ses certitudes s'évanouissent

L'espace d'un instant, Glass regrette de ne pas être restée à bord du vaisseau aux côtés de Clarke et de Wells. Elle se sentirait à coup sûr moins seule sur une Terre abandonnée qu'à un mètre à peine du garçon qu'elle aime.

Wells se lève d'un bond. C'est alors que la créature sort de l'ombre et apparaît à la lumière du brasier.

Bellamy s'avance lentement vers le cercle, tenant sur ses épaules un gros animal dégouttant de sang.

Un cerf. Les yeux de Wells parcourent le corps gracieux de l'animal sans vie, de ses pattes graciles à ses oreilles délicatement biseautées en passant par son abondante fourrure. À mesure que Bellamy se rapproche, la tête du cerf ballotte de droite et de gauche, sans jamais effectuer de tour complet. Elle semble cogner dans quelque chose à chaque aller-retour. Une autre tête, qui se balance au bout d'un deuxième cou. Le cerf a deux têtes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire