mardi 14 février 2017

Les fiancées de l'ombres de Gena Showalter


Titre : Les fiancés de l'ombre 

Auteur : Gena Showalter

Edition Darkiss

Résumé La menace plane sur Aden. Couronné roi des vampires contre son gré, il doit maintenant se choisir une reine. Pour lui, ce ne peut être que Victoria, la princesse vampire dont il est tombé fou amoureux dans ses rêves et qui lui a donné son coeur. Mais, hostiles à cet amour interdit, et furieuses qu'un humain occupe le trône, toutes les créatures de l'Autre Monde vont se dresser contre les fiancés de l'ombre?

Mon avis : Le tome 2 est encore plus captivant que le tome 1. on comprend ce qui arrive à Mary Ann. C'est un super livre, avec plein de suspense, je plainds quand même un peu Aden parce que il lui arrive beaucoup de chose qui font du mal mentalement et physiquement. J'aime bien le fait qu'il y est plein de créature fantastique. On pensera pas que l'histoire se passerai comme cela, jusqu'au bout on se demande s'il vont y arriver, ce qu'il va se passer, j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher tellement je voulais savoir ce qui se passerait après chaque chapitre fini, j'aurais préfèré passé ma nuit à lire le livre que à dormir tellement il est superbe. 

Extrait : Elle méritait d'être heureuse. Elle était la lumière, alors que lui-même était l'obscurité ; elle était aussi pure qu'il était pourri.

- Aden! lanca-t-elle sur un ton impérieux. Alons-y!
- Je te dis que nous avons le temps. Les autres vont interroger la sorcière et ils n'ont pas besoins de nous pour ça.
Elle plissa les yeux et redresse la tête, visiblement agacée.
- Soit. Parlons. Tiens, je vais commencer.
[...]
- Raconte-moi ton rendez-vous avec ma soeur.
Aïe. Il aurait dû s'y attendre.
- Rendez-vous, c'est bien un grand mot. Nous avons parlé des éventuels changements concernant ton peuple. Comme de remplacer le noir par le rose. Et nous avons parlé de toi.
Ou plus exactement, ils en auraient longuement parlé si le gobelin n'avait pas déboulé.
- Nous avons parlé du fait que... je t'aime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire