mercredi 15 février 2017

L'horizon a l'envers de Marc Levy

Titre : L'horizon a l'envers

Auteur : Marc Levy

Edition : Robert Laffont

Résumé : Où se situe notre conscience ? 
Est-ce qu’on peut la transférer et la sauvegarder ? 
Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences, forment un trio inséparable, lié par une amitié inconditionnelle et une idée de génie. Lorsque l’un des trois est confronté à une mort imminente, ils décident d’explorer l’impossible et de mettre en oeuvre leur incroyable projet. 
Émouvante, mystérieuse, pleine d’humour aussi… une histoire d’amour hors du temps, au dénouement inoubliable, et si originale qu’il serait dommage d’en dévoiler plus. 
Un roman sur la vie, l’amour et la mort… parce que, après, plus rien n’est pareil.

Mon avis : Tout premier livre de Marc Levy que je lis, j'ai eu les larmes aux yeux tellement que c'est une histoire extraordinaire, peut être un jour nous aurons aussi des grands médecin qui pourrait enregistrer notre mémoire, pour mettre dans un autre cerveau, mais sa serai dans 50 ans, cette histoire ma totalement bouleversée. On se demande pourquoi des personnes comme Hope on des choses qui arrivent si jeune, c'est les personnes qui n'ont rien demandé qui le plus souvent on des grave maladie, ou qui meurt jeune. Pourquoi la vie est comme ça. Ce livre je le conseil a tout prix a tout le monde, c'est un livre que tout le monde devrais avoir dans sa pile a lire. J’espère que d'autre personne l'ont lu et avoir des commentaires, c'est le  premier article que j'écris vraiment sur ce blog, tout les autres articles venez de mon ancien blog, j'ai adorer ce livre.

Extrait : _ Quelqu'un qui vous garde dans ses bras quand il dort, qui vous sourit en ouvrant les yeux, c'est comme une étincelle d'amour qui peut vous rendre heureuse. Et ne va pas paniquer parce que j'ai prononcé ce mot, c'était juste une façon de parler.

Il prit une feuille de papier et se mit à faire un croquis du cerveau. Les toubibs ont parfois besoin de se raccrocher à un stylo quand ils ont des informations très importantes à vous communiquer ; ils doivent penser que leur patient ne comprennent pas le sens des mots, alors ils se sentent obligés de leur faire un dessin. Quand une tumeur est bien dessinée, elle a l'air beaucoup moins méchante qu'en vrai. Ça marche aussi avec d'autres maladies.

_ Tu as peur de la mort ?
_ J'ai peur de la tienne.
_ S'il y a une vie après la mort, je la commencerai très jeune, toi tu y entreras en claudiquant comme un vieillard.
_ Pourquoi je devrais mourir très vieux ?
_ Parce que l'a vie est belle et que je te l'ordonne.
_ Moins il demeurera de l'un ou de l'autre plus il restera de nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire