mardi 14 février 2017

Eternels le pays des ombres Alyson Noel

Titre : Eternels

Auteur : Alyson Noel

Edition : Michel Lafon

Résumé : Après avoir traversé de nombreuses vies antérieures et anéanti ceux qui cherchaient à les détruire, Ever et Damen ne s'attendaient pas à devoir affronter le plus dangereux des ennemis : une puissante malédiction qui menace de les séparer à tout jamais. Déterminée à briser ce charme, Ever se plonge dans la magie et obtient l'aide inattendue de Jude, un séduisant jeune homme au passé obscur. Alors que son âme sœur s'éloigne d'elle pour la protéger, le lien qui l'unit à Jude devient plus fort. Ever croyait qu'elle et Damen étaient faits l'un pour l'autre... mais si le destin leur réservait un sort différent ?

Mon avis : Je l'adore ce tome, encore plus de suspense de ce qui va se passer entre chaque personnage, ce qui se passe a certain personnage, on ne penserai jamais que la fin serai ainsi. Un livre pein de défi pour le personnage principal des décision très dure a prendre. Plus on avances dans la sage, plus il y a des intrigues. On se demande quand cela va se finir, si cela va bien se finir ou mal se finir. Jusqu'ou peut aller l'héroine pour sauver son amour. Bon je pense que j'aurai la réponse au fil des tomes.

Extrait je m'approche et pose le front contre sa poitrine. quel bonheur de retrouver nos échanges télépathiques! je craignais que roman n'est brisé le lien entre nous.
_ rien n'est brisé, ever. seule la peur sépare les gens, les isole. l'amour, lui, rapproche et unit.
_ toi seul comptes pour moi, tu le sais bien.
je voulais le dire à haute voix afin d'éviter toute confusion. j'espère que la quarantaine est finie, que nos trois mois de mise à l'épreuve ne sont plus à l'ordre du jour.
damen prend mon visage entre ses mains et pose ses lèvres sur les miennes. c'est la réponse que j'attendais.
nous avons encore beaucoup à discuter - roman, haven, les jumelles, jude, le livre des ombres, le retour d'ava... mais cela peut attendre. je veux savourer l'instant, la douceur de sa présence.
je m'installe à ses côtés et presse la tête contre son épaule. amoureusement enlacés, nous contemplons l'immense étendue liquide et sombre qui s'étire à l'infini, invisible à nos regard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire